Catégories
Sociétés savantes

SAHL – Société archéologique et historique du Limousin

Emblème de la Société archéologique et historique du Limousin

Une ancienne société savante

La SAHL (Société archéologique et historique du Limousin) est une société savante fondée en 1845 par le préfet Edme-Tiburce Morisot. A l’époque, elle est chargée d’organiser un musée local et régional d’archéologie, mais finalement quelques années plus tard, en 1852, on lui confie la gestion du Musée de la céramique. La SAHL a ainsi tenu l’administration du musée pendant 17 ans avant que cette chargée ne lui soit retirée pour être confiée à la Ville de Limoges.

En 1887, la SAHL est une corporation reconnue d’utilité publique par décret du Président de la République. Le siècle suivant, elle participe à la création de plusieurs fondations et se place de plus en plus, comme une société savante reconnue pour la scientificité de ses travaux et de ses publications.

L’époque des grandes fouilles

A partir des années 1930, la SAHL fouille certains sites antique de la Haute-Vienne :

– 1931, début des fouilles de la ville gallo-romaine d’Antone près de Pierre-Buffière en Haute-Vienne, et ce jusqu’en 1939, à la veille de la Seconde guerre mondiale ;

– 1959, fouille de la villa gallo-romaine de la rue Sainte-Claire à Limoges jusqu’en 1961 ;

– 1962, fouille archéologique de la domus gallo-romaine (habitation urbaine dans l’Antiquité romaine), boulevard Gambetta à Limoges ;

– 1966, fouille archéologique du site de l’amphithéâtre de Limoges jusqu’en 1967.

Ses diverses activités

Outre ces activités archéologiques, la SAHL publie et participe ainsi à l’enrichissement de la littérature scientifique du Limousin. Elle diffuse ainsi sa propre revue Le Bulletin de la société archéologique et historique du Limousin depuis près d’un siècle et une lettre d’information que reçoit chacun de ses membres tous les mois. Les activités de recherches de ses membres ne se limitent pas à la période antique et l’accent est mis sur la période médiévale, moderne et contemporaine. Ainsi, parmi leurs publications marquantes on compte plusieurs monographies dont la Continuation de l’abrégé des annales du Limousin (années 1770 à 1790) de l’abbé Martial Legros, ses Tables des Bulletins de la Société, t. LXXXVI-CXVI, 1955-1989 et Sculptures gothiques du Haut-Limousin et de la Marche publiée sous la forme d’un catalogue d’exposition de 1956. Elle a aussi participé à la publication de 4 tomes du Nobiliaire du diocèse et de la généralité de Limoges de l’abbé Joseph Nadaud.

A gauche, Bulletin de la Société archéologique et historique du Limousin, t165, 2017
A droite, Nadaud Joseph, Nobiliaire du diocèse de la généralité de Limoges (Ed. 1863-1882), t4.

La SAHL organise aussi régulièrement des colloques et des conférences dans lesquels interviennent des chercheurs et des universitaires contribuant au développement de la recherche en Limousin. Ces interventions sont généralement décidés par les membres qui se réunissent chaque mois pour des sessions de travail dans le petit auditorium de la Bibliothèque Francophone multimédia de Limoges.

A ce jour, la SAHL fait partie des plus anciennes sociétés savantes du Limousin aux côtés de la SSNAHC (Société des sciences naturelles, archéologiques et historiques de la Creuse) et de la SSHA (Société scientifique, historique et archéologique de la Corrèze).

Pour en savoir davantage, rendez-vous sur le site : https://sahlim.fr/

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s