Catégories
Creuse Sites archéologiques

La villa gallo-romaine de Maisonnières

Située sur la commune de Gioux en Creuse, la villa gallo-romaine de Maisonnières est un site remarquable sur lequel plusieurs bâtiments ont été découverts. Cellier, atelier, cuve, mur d’enceinte, cette gigantesque villa romaine a probablement eu une existence postérieure sous forme de ferme gauloise.

Vestiges du site archéologique de la villa gallo-romaine de Maisonnières
Sources : Monumentum Carte des Monuments historiques français

L’histoire du site et les premières fouilles

Le site connu est mentionné pour la première fois dans la littérature locale en 1867 par l’abbé Ramade, abbé de Gioux. Dans son ouvrage « Recherches sur la paroisse de Gioux », il évoque la présence de plusieurs vestiges dont le « Château des Demoiselles de la Lune » qui se trouve finalement être l’emplacement de la villa gallo-romaine de Maisonnières. Néanmoins, le site ne sera fouillé la première fois qu’une centaine d’années plus tard en 1987 avant d’être enfin classé aux Monuments historiques en 1991.

En 1984, une équipe bénévole initié par l’association du Quartier de Gioux (Creuse) assure de fouilles de sauvetage dans les environs. Mais c’est sous l’autorité de la DRAC que les premières fouilles officielles sont menées. Chaque été de 1987 à 1989 puis de 1991 à 1994, les chantiers se succèdent. En tout, c’est une surface de plus de 2000 m² qui est inspectée. En 1995, certaines parties du site sont consolidées et des murs sont restaurées afin de permettre à certaines fondations de rester en élévation. Aujourd’hui, le site est protégé et sa valorisation est assurée par sous l’impulsion de l’association Gioux Patrimoine. Celle-ci a d’ailleurs fourni un travail important en permettant l’ajout de panneaux pédagogiques sur le site.

Un site occupé sur plusieurs siècles

Durant, l’Antiquité, la villa de Maisonnières semble avoir été occupée de la seconde moitié du Ier siècle de n.è. jusqu’à la fin du IIIème siècle, deux phases d’occupation ont été identifié. D’autres travaux ont montré que le site avait été abandonné avant d’être de nouveau réoccupé au Moyen âge.

Vue aérienne du site archéologique de Maisonnières via Géoportail

De la ferme gauloise à la villa gallo-romaine

La présence d’un four de production de fer vers le IIème siècle avant notre ère confirme l’hypothèse selon laquelle le site était déjà occupé avant la Conquête romaine. Les datations réalisées au radiocarborne indique ainsi des pics pour les années 157, 137, 123 et 61 avant notre ère suppose que le site avait déjà une activité. Les premières formes structurelles étaient installées et la zone habitée.

La deuxième phase d’occupation du site est plus riche et nous renseignent davantage sur l’histoire de la villa. En effet, plusieurs bâtiments se distinguent. Dans le premier ensemble (1), les archéologues ont pu identifier l’habitat majeur de la villa, destiné au maître. Celui-ci se décompose en deux bâtiments : une cuisine avec un foyer culinaire dont l’entrée était dallée, une habitation avec un radier d’isolation et enduits internes (disparus) dans la salle commune et une vestibule amenant dans la dite salle. Le troisième bâtiment de ce premier ensemble, était probablement dédié au stockage des denrées : c’est le cellier. Proche de ce premier ensemble, on distingue un quatrième et un cinquième bâtiment (2). Le site était alimenté en eau par deux sources situées à l’ouest de l’enceinte de la villa. C’est la découverte de frettes (anneaux de fer permettant la liaison des canalisations) impliquant la présence d’une adduction dans l’enceinte et de trous dans les murs qui suppose qu’il est pu être relié au réseau hydraulique. La cuve exhumée dans le quatrième bâtiment, bordée par un caniveau, correspondait certainement à un lavoir ayant servi au foulage (action d’exercer une forte pression répétée) des peaux ou au nettoyage de la laine. Enfin, un sixième bâtiment (3) a pu être mis à jour pour cette phase d’occupation gallo-romaine. Au vue des nombreux tessons de céramiques à usage culinaire et éléments en terre cuite découverts et l’identification d’un foyer, ce bâtiment aurait servi d’habitat secondaire.

L’abandon du site et son bref remploi à l’époque médiévale

On estime approximativement au Xème siècle, l’époque à laquelle le site fut de nouveau réinvesti. En effet, de nouveaux habitants semblent avoir occupé la villa antique à l’époque médiévale. Ces derniers auraient dégagés les gravats entassés à l’intérieur d’un autre ensemble de bâtiments (4) pour le réaménager. Dés lors, les archéologues supposent que l’ensemble devait être recouvert d’un charpentage sommaire en chaume formant un habitat temporaire agrémenté d’un point d’eau (les fondations d’un puits ont été exhumés) servant de bergerie. Aujourd’hui, les vestiges de cette phase médiévale ne sont plus très visibles, ils ont été en grande partie détruits pas les gels des hivers succédant aux premières fouilles.

Quelques siècles plus tard, à 400m au sud de la villa, s’est établi un village nommé Maisonnières. Cependant, celui-ci ne perdure pas et on estime qu’il a pu disparaître avant 1658. Quant aux ruines, elles étaient encore visibles au milieu du XIXe siècle, tel que le rapporte l’abbé Ramade dans son ouvrage.

Le site est accessible toute l’année librement et gratuitement.

Merci à Pierre-Alain Caunet de l’association Gioux Patrimoine.

Pour en savoir davantage sur le site, rendez-vous sur : https://www.tourisme-creuse.com/offres/villa-gallo-romaine-de-maisonnieres-gioux-fr-2775660/

Bibliographie :

DESBORDES, Jean-Michel. 1990, « Sondages sur le villa gallo-romaine de Maisonnière à Gioux et Mareilles à Saint-Georges-la-Pouge ». Mémoire de la Société des Sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, vol. XLIV, no 21.

DESBORDES, Jean-Michel. 1989, « Villa gallo-romaine de Maisonnisses à Gioux, fouilles de 1989 ». Mémoire de la Société des Sciences naturelles et archéologiques de la Creuse, vol. XLIII.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s