Catégories
Corrèze Sites archéologiques

La villa gallo-romaine du Champ du Palais

A plusieurs centaines de mètres au sud du bourg de Bugeat, en Corrèze se trouve la la villa du Champ du Palais. De nouveau fouillé depuis quelques années, le site qui a régulièrement servi de carrière de pierre livre encore ses secrets.

Vue aérienne du site archéologique du Champ du Palais à Bugeat en Corrèze
Images : Commotion Prod

De la découverte du site aux premières fouilles

Les premières traces du site sont découverts à la fin des années 1950 lorsque le propriétaire du terrain, en labourant son champs, exhume les premiers vestiges. Le site attire alors l’attention de Marius Vazeilles mais il faudra attendre 1962 pour que l’archéologue Guy Lintz effectue un premier sondage ouvrant la voie aux premiers travaux de dégagement. Il révéla ainsi la présente d’un dallage spectaculaire constituant une galerie de circulation le long de laquelle une succession de bâtiments semblaient ériger. La mise au jour de mobilier archéologique récoltée à cette occasion lui fit supposer, à juste titre, qu’il venait de découvrir un site antique d’importance.

Illustration d’une suspensura.

Ce sont les fouilles de 2006-2007 dirigées par Hélène Maveraud-Tardiveau, complétées par trois grands sondages, qui permirent de révéler la présence d’une grande cour autour des bâtiments et la galerie déjà identifiée par Guy Lintz, une cinquantaine d’année auparavant. Les différentes salles mises à jour présentaient un système d’hypocauste bien conservé : deux d’entre eux disposent encore de la suspensura (dalle qui correspond au sol « suspendu » dans une pièce sur hypocauste). Le sondage de 2007 a aussi permis l’étude d’un praefurnium qui faisait fonctionner l’un des deux hypocaustes. A cette occasion, un bac à chaux dans un angle de la villa a également été découvert. Le site avait été laissé à l’air libre durant quelques années avant d’être de nouveau recouvert par le sable en 2011.

En 2020, le site est de nouveau fouillé par le bureau d’études en archéologie préventive Eveha. Aurélien Sartou dirigeait les fouilles. Le but de cette nouvelle campagne était de comprendre l’organisation de la villa et son évolution dans le temps. C’est donc dans l’aile au sud la plus à l’ouest de la villa que les archéologues ont creusé durant la période estivale.

La villa

La fouille du site a révélé assez d’éléments aux archéologues pour permettre d’imaginer une villa romaine d’une superficie de 5000 m² comprenant trois ailes organisées autour d’une cour centrale, elle-même desservie par une galerie soutenue par des colonnades. Lors de la dernière campagne de fouilles, Aurélien Sartou n’écartait aucune hypothèse évoquant la possible présence de forges ou même une stabulation.

L’étude du site et du mobilier exhumé montre une occupation allant de la fin du Ier siècle au IIIème siècle de notre ère. La découverte de parements de murs rougis par la feu et de tuiles tombés au sol suppose également une période d’incendie. Cependant, nous n’en savons pas davantage sur les raisons de l’abandon de la villa.

Bibliographie :

MAVERAUD-TARDIVEAU, Hélène. 1997, « Bugeat – Champs du Palais », in ADLFI. Archéologie de la France – Informations – Limousin.

MAVERAUD-TARDIVEAU, Hélène. 2007, « La villa gallo-romaine du Champ du Palais (Bugeat, Corrèze) », in Travaux d’Archéologie Limousine, vol. 27, p. 219‑228.

SERRAT, Vincent. 2016, « Première étude du mobilier céramique », in Le Champs du Palais, Bugeat (Corrèze) sondages programmés 2015, p.39-67.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s